Compte rendu d’utilisation de la sangle equi-soft de chez Stübben

Voilà deux mois que j’utilise la sangle equi-soft, et comme promis, voici un premier retour d’expérience.

Cette sangle de chez stübben est divisée en trois parties, ce qui lui vaut le mérite d’être mobile et d’offrir une grande liberté de mouvement. Les sanglons sont indépendants l’un de l’autre, ce qui permet de les les régler chacun à leur façon.

Les deux sanglons sont maintenus par des élastiques, ce qui permet une grande liberté aux mouvements de respiration de la cage thoracique du cheval.

Elle est disponible en plusieurs matières: cuir, mouton synthétique…

Petit rappel biomécanique sur l’emplacement de la sangle :

On accorde souvent trop peu d’importance à la sangle et à son réglage, elle vient pourtant se positionner sur une partie du cheval riche en musculature, elle permet un bon liant du mouvement dans l’avant main et surtout à la selle de prendre sa place.

Une sangle pourra faire avancer ou reculer une selle : elle pourra être trop courte et venir compresser le dentelé ventral, ou trop longue et venir gêner le mouvement des antérieurs en bloquant ce dernier au niveau de la pointe caudale. Il faut donc rester très vigilant lors du choix de cette dernière.

Il ne faut pas oublier également que la région thoracique est une zone en perpétuel mouvement du fait de la respiration du cheval. La cage thoracique s’ouvre et se referme, or une sangle mal ajustée pourra entraver ce mouvement et causer un inconfort notable à votre monture.

Concrètement, quel bilan sur cette sangle?

J’ai remarqué que Quinto réagissait moins au sanglage. J’apprécie énormément la place que cette sangle laisse au niveau de la pointe du coude, on sent que le cheval n’est pas gêné, et elle lui laisse donc une belle mobilité dans le mouvement des antérieurs. Je l’ai remarqué dans le travail à la longe, je trouve son mouvement plus ample et plus fluide.

J’apprécie également le fait qu’elle puisse rester mobile grâce à sa séparation en trois parties, et grâce au fait que les sanglons sont maintenus par des élastiques.

Petit bémol, j’ai eu du mal à trouver le bon ajustement de cette sangle. Etant passée sur une élastique, j’avais peur de trop la serrer et à l’évidence, c’était loin d’être le cas car ma selle avançait. Il ne faut donc pas hésiter à l’ajuster et à sangler à nouveau une ou deux fois au cours de la séance.

Côté pratique, je n’ai pas eu de soucis au niveau de l’entretien. Je brosse le mouton après chaque séance, il peut également être passé en machine ou être lavé à la main sans problème. Quant au reste de la sangle, elle peut être nettoyée au savon glycériné avec une éponge. Donc de ce côté la aucuns problèmes à signaler.

En conclusion, c’est un très bon outil s’il est bien utilisé, et surtout bien ajusté. Anatomiquement, elle résulte d’une recherche efficace et permet au cheval une grande liberté dans ses mouvements.