C’est s’engager à travailler dans le respect de l’intégrité physique et morale de son cheval.

C’est un cavalier qui devient acteur de son équitation de par ses connaissances qui vont se développer.
Connaître la biomécanique et le fonctionnement de son cheval pour mieux le comprendre.
Connaître son propre corps pour mieux l’utiliser et permettre de travailler
“dans 
le bon sens”.

C’est aussi un cavalier qui reconnaît que l’équitation n’est pas juste le rapport entre lui et son cheval,
mais avant tout un réseau qui lui permet de fonctionner :
Un entraîneur, un matériel adapté, un maréchal ferrant, un ostéopathe, un dentiste et pourquoi pas du shiatsu, mais encore de la communication animale…

C’est entreprendre d’aller plus loin et de s’enrichir de rencontres et de connaissances, afin d’avancer dans la conscience et l’harmonie.

C’est un regard nouveau, une évolution personnelle et équestre.

« Le cheval est l’artiste, le cavalier est son chorégraphe. »

Michel Henriquet

Mon enseignement

Mon enseignement se base avant tout sur mes connaissances personnelles, acquises pendant de nombreuses années de pratique auprès de professionnels de l’équitation.
Je me base également sur les notions de l’échelle de dressage. À mon sens, il est effectivement inutile de venir travailler le rassembler si nous n’avons pas un bon contact, un bon rythme et de la décontraction.

Bien sûr, cette échelle de dressage s’adapte à tous chevaux et à tous cavaliers peu importe leur niveau respectifs. Le nom d’ « échelle » n’est pas un hasard: on peut monter les échelons ou les descendre. Selon moi, on navigue sur l’échelle de dressage plusieurs fois lors d’une séance, et on travaille toujours plusieurs notions en même temps. On ne peut pas se contenter de se dire qu’on monte les échelons de façon permanente, et ce n’est pas parce qu’on « redescend » que nous échouons dans notre travail.

L’échelle de dressage est un outil sur lequel je m’appuie en utilisant ses notions.
J’applique ces dernières en prenant en compte d’autres facteurs comme la dissymétrie naturelle du cheval, par exemple.
Par la suite, il s’agit de s’adapter au cavalier, à son cheval et aux conditions extérieures.

C’est ce que je propose dans mon enseignement, et ce sont les valeurs d’ Equit&Sens.

 

« La diversité est un élément essentiel du dressage. »

John Lyons